Randonnées et marches dans les Pyrénées

Also available in English
Cette page présente des informations qui permettront aux randonneurs de planifier un voyage dans les Pyrénées françaises. En préparant notre propre voyage, nous avions vérifié le Web et n'avions trouvé que très peu d'information à ce sujet, d'où est venu l'idée de préparer ce texte.

Les Pyrénées sont une chaîne de montagnes en Europe du sud-ouest, à cheval sur la frontière franco-espagnole. La chaîne s'étend sur à peu près 600 km de longueur, mais pour un randonneur, la distance de marche est changed à peu près 850 km. Il existe un certain nombre de sentiers locaux et régionaux dans ces magnifiques montagnes, de même que deux sentiers principaux qui parcourent toute la chaîne, le HRP et le GR 10.

HRP

La Haute Route Pyrénéenne est un sentier établi par Georges Véron dans les années 70. Elle traverse les montagnes d'est en ouest et suit en gros la frontière franco-espagnole. Elle suit une ligne de hautes crêtes, dans la mesure du possible. Ces crêtes, très belles et très accidentées peuvent poser un problème aux randonneurs qui n'ont pas beaucoup d'expérience, en particulier par ce qu'il n'est pas possible de se ravitailler tous les jours en nourriture quand on suit les étapes suggérées.





GR10

Le chemin de Grandes Randonnées est un itinéraire à plus basse altitude, différent du premier en particulier parce par ce qu'il ne suit pas les lignes de crêtes et qu'il est possible de s'y ravitailler tous les jours, à quelques exceptions près., lorsqu'on procède selon les étapes recommandées. Mais attention!..., le GR 10 n'est pas du tout une option facile. Les dénivelés peuvent être considérables sur de très courtes distances. C'est un itinéraire exigeant - et ceci est valable pour toutes les randonnées pyrénéennes. Le terrain est difficile et il est nécessaire d'être en très bonne forme physique.

Notre voyage

Nous fûmes un petit groupe à faire ce voyage pendant l'été 1996. Nous avons marché 5 semaines et parcouru la moitié de l'itinéraire, depuis Hendaye sur la côte atlantique, jusqu'à Luchon dans les Pyrénées centrales(département de la Haute-Garonne). Le temps que nous avons mis reflète le style de notre voyage qui n'était pas de chercher la performance. Il est possible de couvrir la distance en moins de temps, cependant nous avons marché à peu près huit heures par jour et couvert approximativement 500 km, c'est à dire à peu près 100 km par semaine. Nous avons subi un certain nombre d'incidents,par exemple l'entorse d'un membre de notre groupe qui nous força à nous reposer 5 jours, à peu près à mi-course. Je pense pouvoir recommander de prendre deux jours de repos toutes les deux semaines de façon à éviter un excès de fatigue.

De quoi a-t-on besoin ?

Il existe plusieurs guides pour cette randonnée. Nous avons utilisé le Guide du HRP par G. Véron (ISBN: 0906227488) et le Guide du GR 10 par Alan Castle (édition anglaise: ISBN: 1852842458). Ces livres sont une bonne introduction pour tout ce qui concerne les moyens matériels, ainsi que pour la planification des étapes et la planification générale.

D'autres Guides, et en particulier ceux publiés par l'I.G.N (Institut Géographique National) peuvent aussi être utiles car ils contiennent des renseignements pratiques et culturels ainsi que des extraits des cartes au 50 000ème. On peut trouver ces cartes presque partout en France, et probablement hors de France dans les magasins spécialisés. (Voir, plus bas, Autres sources importantes de renseignements.) Nous avons utilisé les cartes au 50 000ème que l'on trouve d'ailleurs dans de nombreux endroits dans les Pyrénées. Onze cartes sont nécessaire au total, à cette échelle et nous avons constaté qu'en général elles sont assez détaillées. Ce sont d'ailleurs les cartes recommandées par l'I.G.N. Nous avons trouvé qu'il est important de vérifier la date de publication, car d'une année sur l'autre il peut y avoir des modifications de détail sur le tracé des itinéraires qui peuvent en affecter l'orientation.

Certains zones des Pyrénées peuvent être considérées comme "dynamiques" en ce sens que le paysage y est modifié par l'homme et cela signifie que le tracé des chemins peut y être changé. C'est le cas dans les zones d'activité forestière intense et là où se développent des stations de ski. Des changements accidentels, provoqués par des avalanches d'hiver, ou des glissements de terrain peuvent aussi modifier le paysage, sans qu'il en soit tenu compte sur une carte, même récente (voir liste des cartes).
Le GR IO est indiqué par le signe ....

En général, les signaux sont bien placés bien que sur certaines sections, les marques blanches et rouges soient confuses et que sur certaines autres elles puissent manquer ou avoir besoin d'être repeintes. En cas de doute, il faut soigneusement consulter la carte. Nous recommandons aussi de se munir d'une boussole et de savoir s'en servir. Comme pour toute activité en zone de montagne, et en particulier dans ces montagnes encore sauvages et parfois inhospitalières, il est nécessaire de faire preuve de bon sens.


EAU

Nous avons trouvé, en général, qu'il n'y avait pas de problème d'eau sur le GR 10, on trouve des fontaines ou des pompes d'eau potable, gratuites, dans presque tous les villages. En général aussi il nous a été possible de remplir nos bidons gratuitement dans des cafés ou des restaurants. Loin des zones habitées, l'eau est assez abondante en altitude où les sources sont claires et potables. En cas de doute cependant, nous avons utilisé des pastilles désinfectantes (voir ci-dessous).

Nourriture

Des pâtes, du fromage, des soupes en sachet, des céréales, du pain et des saucisses formèrent notre ordinaire. Il faut s'habituer à manger souvent la même chose. Le GR 10 traverse de nombreux villages et le randonneur en traversera un pratiquement chaque jour, Il y a en général un petit magasin d'alimentation dans chaque village. Lorsque nous avons suivi certaines sections du HRP, nous sommes restés jusqu'à quatre jours sans réapprovisionner et nous avons bien sûr du transporter ce poids supplémentaire. Il faut faire attention et bien planifier, mais nous n'avons pas eu de gros problèmes.

Le Temps

Nous avons marché du 8 juillet au 12 août 1996 et n'avons rencontré les conditions typiques décrites dans les Guides - matinées chaudes et après-midi orageuses - que dans les Pyrénées centrales. Dans le pays Basque nous avons eu deux semaines sans pluie, avec du soleil très chaud toute la journée. Nous avons un peu souffert de la chaleur, (en particulier parce que nous n'étions pas aussi en forme, au départ, que nous aurions du l'être) Dans les Hautes Pyrénées, nous avons subi quelques gros orages, avec des pluies torrentielles, parfois de longue durée. Un bon équipement imperméable est nécessaire.

Nos Journées

Typiquement, nous avons marché de 5 à 10 heures par jour, la durée exacte dépendant de la destination. Nous avons constaté que nous nous fatiguions plus au début et avions donc besoin de nous arrêter plus fréquemment, nous marchions donc moins. Au fur et à mesure que nous nous aguerrissions,

nous avons pu faire des étapes plus longues. Dans les Pyrénées, il est important de bien planifier sa journée. L'efficacité est indispensable en particulier par rapport à la chaleur du soleil - et nous l'avons appris par expérience - par exemple notre quatrième jour, entre la pittoresque bourgade basque de Bidarray et la petite ville de Saint-Etienne de Baïgorry fut absolument désastreuse parce que nous étions partis trop tard. C'est un itinéraire de 5 1/2 à 6 heures, avec 1000m de dénivelé ascendant, pratiquement pendant les deux premières heures. Le paysage est splendide, avec la silhouette des hautes cimes dans le lointain. La marche se fait sur une ligne de crêtes et c'est là le problème. Le sentier suit toujours une crête ou un falaise, il n'y a pas du tout d'ombre. Nous étions partis à 10 heures, beaucoup trop tard, (nous avions participé à une fête basque la veille au soir) Vers midi nous abordions seulement la ligne de crêtes(après deux heures de montée au soleil) où l'eau est rare, et malgré nos deux litres chacun nous nous trouvâmes vite sans rien à boire. Il y avait un torrent marqué sur la carte, mais il était à sec rappelez vous que ces montagnes sont imprévisibles) nous étions complètement déshydratés en arrivant à St. Etienne de Baigorri.

Je suggère de partir le matin entre 7 et 8 heures et à 8 heures au plus tard, et peut-être de se reposer pendant les heures les plus chaudes. Chacun a son rythme préféré, certains aiment marcher pendant les heures chaudes, d'autres préfèrent le matin, ou tard l'après-midi. Le meilleur avis est de ne pas sous estimer les effets de la chaleur si l'on n'y est pas habitué.

Il y a une fête au village de Bidarray pendant la deuxième semaine de juillet, bonne bière, bonne nourriture et danses basques traditionnelles, cela vaut la peine.

Les gens

En général nous avons trouvé les gens très amicaux. Il va sans dire que vous êtes "chez eux" et devez respecter leur façon de vivre. Ceci est particulièrement important quand on rencontre des bergers dans les hautes vallées. Leur vie dépend des troupeaux qu'ils gardent.

Autres sources importantes de renseignements

Site Officiel de l'Association Randonnées Pyrénéennes
Pyrène, le site web de la liste de discussion Pyrénéennes
Institut Géographique National
Fédération des Parcs naturels régionaux de France
Office de Tourisme espagnol en GB
Parc National des Pyrénées - Information
SNCF
Interactive maps of Europe
Fédération française des Auberges de Jeunesse (FUAJ)
"Rough Guides" guide books
A complete guide to Hiking in Europe, from de Maagt, Holland
The Ariege Region of the Pyrenees
Walking Poles - What, Why, and How
Mtn UK contient de nombreuses informations sur les montagnes en Europe et dans le monde
Les Pyrénées a velo


Je n'ai plus les resources pour répondre aux demandes d'information - désolé.

Déni de responsabilité:- Cette page n'a pas été écrite par un professionnel. Le texte qui précède décrit ce que j'ai trouvé utile pendant notre randonnée. Je ne peux accepter aucune responsabilité pour votre interprétation personnelle de ce que j'ai écrit.

Ecrit et mis à jour par Eric Fèvre
Traduction française avec l'aide de M. et M. Fèvre. Mes remerciments.

Dernière mise à jour le 3 septembre 2002.

Anneau des Pyrénées

Anneau des Pyrénées
site de Eric Fevre

Précédent - Suivant - Aléatoire - Liste